Bas-Rhin : un gang international de voleurs de voitures démantelé par les gendarmes

 

Vendredi 19 novembre 2021 à 20:20 - 

Par France Bleu AlsaceFrance Bleu ElsassFrance Bleu

Bas-Rhin

 

La bande organisée a commencé a frapper plusieurs concessions automobiles, notamment dans le Bas-Rhin en juillet 2021. Un vaste coup de filet de la gendarmerie ce mardi a permis d'arrêter l'équipe, dont sept membres ont été placés en garde à vue.

Le voleurs de voitures opéraient notamment dans plusieurs concessions du Bas-Rhin

Le voleurs de voitures opéraient notamment dans plusieurs concessions du Bas-Rhin © Maxppp - BENELUXPIX/MAXPPP

Un mode opératoire bien rodé. Pendant près d'un an, les membres de cette bande organisée s'introduisent dans des concessions automobiles. Dans le Bas-Rhin, ils ciblent trois communes en particulier : Gundershoffen, Haguenau et Oberhoffen-sur-Moder. Ils y dérobent voitures, caravanes, utilitaires, camping-cars. Un passage chez le "maquilleur" et le tour est joué : leur véritable origine dissimulée, les véhicules sont prêts à être revendus. 

Les sept personnes placées en garde à vue ce mardi sont soupçonnées de faire partie d'un important réseau. Outre l'Alsace, La Moselle, la Haute-Marne et la Marne ainsi que l'Allemagne font également partie du terrain de jeu de cette bande organisée et "spécialisée dans le vol et le recel de véhicules", précise le groupement de gendarmerie du Bas-Rhin.  

Un trafic d'ampleur internationale

La brigade de recherches d'Haguenau constate les premiers faits au mois de juillet 2021. Une collaboration avec la section de recherches de Metz permet aux enquêteurs de faire le rapprochement avec des vols commis dans la Moselle, Haute-Marne et la Marne depuis le début de l'année 2021. 

A l'issue de plusieurs mois d'enquête et d'une "vaste opération de police judiciaire sur plusieurs départements [...] en coopération étroite avec la police allemande", les gendarmes mettent la main sur 19 véhicules volés. Les sept personnes en garde à vue ont été présentées au parquet de Strasbourg et attendent d'éventuelles mises en examen. 

 

LA REVUE DE PRESSE

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire