Le pitoyable état des routes françaises !

lesgardiensdelaroute13 Par Le 25/03/2022 0

Dans LA REVUE DE PRESSE

les gardiens de la route

vAutoPlus 14/03/2022 Nicolas Entz

La Cour des Comptes a remis un rapport inquiétant sur le délabrement des routes en France2 . Une situation qui met en lumière plusieurs problèmes, notamment celui de la sécurité routière. C’est un rapport que l’on pourrait qualifier de très négatif voire d’alarmant. La Cour des Comptes s’est penchée sur l’état des routes françaises et leur gestion. 139 pages qui présentent une situation peu glorieuse de l’état des chaussées dans notre pays. Nids de poule, fissures, dégradations totales. Autant de mauvaises surprises auxquelles les conducteurs doivent faire face au quotidien. La Cour des Comptes ne prend pas de pincettes. Selon elle, l’État est directement responsable de cette situation. « L’État demeure le garant de la cohérence et de l’efficacité du réseau routier dans son ensemble. Il s’agit d’un rôle crucial, qu’il ne s’est pas donné les moyens d’exercer ». Une organisation unique en Europe La Cour des Comptes reproche essentiellement à l’État français de décentraliser toujours plus la gestion du réseau routier. Cette décentralisation provoque une mauvaise remontée des informations de la part des acteurs sur le terrain. Il faut dire que le réseau routier français est divisé en plusieurs entités. Sur le 1 million de kilomètres que compte notre pays, la grande majorité est gérée directement par les collectivités territoriales. 700 000 km sont gérés par les communes. Et 380 000 km par les départements. C’est cette répartition qui est directement critiquée par la Cour des Comptes. « Un défaut de stratégie nationale » à repenser au plus vite selon le rapport. « Une méconnaissance des réseaux centralisés » vivement critiquée qui risque d’amener « un modèle complexe et assez rare en Europe ». La sécurité routière impactée C’est l’autre point sur lequel la Cour des Comptes souhaite insister. La mauvaise gestion du réseau routier français a des conséquences directes sur la sécurité routière. Car les automobilistes sont directement confrontés à ce mauvais entretien et cela provoque bien souvent des accidents importants. Notamment pour les usagers de deux-roues. D’où la nécessité de changer rapidement la situation. « Dans le cas du réseau national, une réforme majeure de son organisation et de son mode de gestion apparaît nécessaire depuis plusieurs années et doit maintenant être mise en œuvre rapidement ». Les usagers au cœur des décisions Pour mener ces réformes et entamer une gestion différente du réseau routier, la Cour des Comptes préconise notamment de s’appuyer sur l’avis des usagers. Il est ainsi reproché à l’État et aux collectivités de ne pas mesurer l’impact des mesures décidées sur l’utilisation des routes. Cette gestion « ne prend pas suffisamment en compte les besoins de l’usager, en ce qui concerne notamment la fixation des niveaux de service en matière d’exploitation ». Sont notamment visés les nouveaux ralentisseurs. Souvent trop hauts et mal indiqués, ils sont responsables d’un grand nombre d’accidents en zone urbaine. Plusieurs actions en justice sont d’ailleurs entamées chaque année contre les collectivités pour dénoncer l’irrégularité de certains ralentisseurs. Il s’agit ici d’un exemple, mais de manière générale, la Cour des Comptes estime que les usagers sont oubliés des choix pris par les collectivités sur les aménagements routiers. « Aucune enquête de satisfaction des usagers n’est diligentée. En pratique, ces derniers se manifestent essentiellement via des réclamations et autres recours. Ce qui suppose qu’ils sachent à qui s’adresser ». La Cour des Comptes préconise donc la mise en place de « concertations citoyennes » pour les futures mesures décidées. Par ailleurs, elle souhaite que l’État reprenne la gestion des routes à sa charge pour mieux superviser les chantiers importants. Enfin la Cour des Comptes conseille de redéfinir rapidement les métiers de la route afin de promouvoir leur attractivité.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam