Mobilités : Les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes ne se sentent pas en sécurité

lesgardiensdelaroute13 Par Le 11/03/2022 0

Dans LA REVUE DE PRESSE

les gardiens de la route

L’Argus de l’Assurance 03/03/2022 Benjamin Chabrier

Selon un sondage Ifop, près de deux tiers des cyclistes ne s'estiment pas rassurés sur la route. Selon les estimations de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 4 623 personnes ont été blessées sur les routes en janvier 2022, contre 4 312 en janvier 2021 (+7 %). Sécurité sur la route Dans ce contexte, le sondage Ifop "Sécurité routière : 20 ans après le plan Chirac, où en est-on ? » a interrogé 1 500 personnes entre le 4 et 8 février 2022 pour connaître leur niveau de sécurité sur les routes. 1 Si 85 % des Français conducteurs de voiture s’estiment en sécurité sur la route, 65 % des cyclistes et 62% des utilisateurs de trottinettes/segway/gyroroue ne s’estiment pas en sécurité. Pour 52 % des répondants, l'augmentation de la sécurité routière passe par l’amélioration de l’état du réseau et de ses équipements devant l’accroissement du nombre de pistes cyclables (30%) et la formation et le suivi général des conducteurs dans le temps (29 %). Mesures d'amélioration Parmi les interrogés, 66 % considèrent que la route est inadaptée aux personnes âgées et 74 % aux personnes en situation de handicap. Afin d’améliorer la circulation de ces derniers, 53 % des Français estiment qu’il faut dispenser plus de formations et de suivi général des conducteurs. Ils sont 46 % à juger nécessaire de renforcer la signalisation destinée aux personnes les plus vulnérables (feux de signalisation sonores, lignes de guidage, etc.) et 42 % souhaitent perfectionner la lisibilité et la visibilité des équipements de la route (présence de marquages entretenus, panneau rétroréfléchissant, etc.) Véhicules équipés d’aide à la conduite Concernant les véhicules d’aide à la conduite, 59 % des interrogés estiment que cela a un impact positif sur la sécurité routière. Autre chiffre : 79 % des répondants pensent que la mise en circulation de véhicules de plus en plus équipés d’aide à la conduite (régulateur de vitesse, franchissement de ligne…) nécessitera l’amélioration des équipements (panneaux de signalisation, feux tricolores, marquage, glissières etc.) pour garantir la sécurité sur les routes.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam