Royaume-Uni. Etude : Motards et automobilistes voient la route différemment

lesgardiensdelaroute13 Par Le 08/02/2022 0

Dans LA REVUE DE PRESSE

Les Gardiens de la RouteLe Repaire des Motards 27/01/2022

Alexis Ferrant Une différence de perception cause de collisions Une étude britannique se penche sur les différences de perception des conducteurs Une étude menée par l'Université de Bournemouth, au Royaume-Uni2 , a mis en avant que les automobilistes et les motards avaient une perception bien différente de la route, ce qui pourrait être la cause de nombreuses collisions. Mené par la chercheuse Shel Silva, motarde au quotidien, le projet a ainsi évalué les influences neurologiques et cognitives des motocyclistes et des automobilistes. Pour cela, l'étude a d'abord dressé le profil des participants (expérience, formation et kilométrage annuel), réalisé des questionnaires sur la propension au risque et le besoin d'excitation ainsi que mené des suivis oculaires de conducteurs (auto et moto) regardant des vidéos et des images de routes où de nombreux accidents de moto ont lieu. Des entretiens ont également été menés avec des motards pour approfondir les résultats. Shel Silva : « L'étude suggère qu'en comprenant la perception des risques par les motards, il est possible de mieux attirer leur attention. Il est essentiel de comprendre que les motards n'ont pas besoin de plus de formation sur la manière de piloter leur moto, mais bénéficieraient d'améliorer leur façon de "lire" la route et les comportements des autres usagers. Je connais des amis et des personnes qui sont décédés ou ont subi des blessures qui ont changé leur vie après un accident de moto. Cette étude est vraiment importante pour moi et avoir l'opportunité de contribuer à sauver la vie de motards est un honneur. » Les résultats montrent que l'attention visuelle de ces deux catégories est très différente, se focalisant sur des dangers potentiels qui ne sont pas les mêmes. Le cerveau a en effet tendance à identifier des objets plus gros comme des dangers potentiels, par conséquent une moto peut facilement être "perdue" dans le champ visuel d'un automobiliste, en particulier si un camion ou un bus circule à proximité. De même, s'il est doué pour juger une vitesse par rapport à un point fixe, le cerveau a plus de mal dès que l'on compare deux objets en mouvement, encore plus une moto en raison de sa plus petite taille. Enfin, l'étude montre aussi que si les motos sont souvent vues, elles ne sont pas toujours mémorisées par l'automobiliste, notamment en début de saison lorsque les motards commencent à revenir sur la route après l'hiver et où on ne s'attend pas à les croiser. L'étude révèle aussi que la perception des risques par les motards évolue fortement en fonction de son expérience. Selon Shel Silva, un bon moyen pour les motards d'être vus à l'approche d'un carrefour est de réaliser un mouvement latéral, comme se rapprocher du centre de la route, ce mouvement permettant d'attirer le regard des autres usagers et donc leur attention.

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam